L’HOMME QUI TUA LEOPOLDO MARÍA PANERO

| esquisse zoographique | Leopoldo María Panero par Rafael Garido , Nous sommes particulièrement heureux de publier, ici, ce travail de traduction, élaboré par Rafael Garido, de textes du poète, traducteur et essayiste Leopoldo Maria Panero. Nous pesons bien cet effort ; de l'heureux pensum qu'est la tâche du traducteur : souffrir de ne pas … Continuer la lecture de L’HOMME QUI TUA LEOPOLDO MARÍA PANERO

Histoires de Gestes : Nasser Medjkane et Nasser L.

Histoires de gestes : projectile poétique pour des gestes sans histoires, textes bien souvent détournés visant des détournements à venir. par Tahar Kessi Je briserai les reins de votre fraternité | Tagmatt as-ṛeẓ-ɣ ifadden,D'un suaire je la draperai | As-gerrez-ɣ lekwfenEt la précipiterai dans l'abîme | Deg uzavuq ad-as-serreḥ-ɣLounes Matoub (extrait de Taɛzivt) Chacun se … Continuer la lecture de Histoires de Gestes : Nasser Medjkane et Nasser L.

L’Administration de la Peur

Si vous vous étiez, par le hasard des choses, retrouvé en Algérie, durant une insurrection (admettons que cela soit dans un espace comme Alger), et que vous deviez y fuir des poursuivants, par exemple la Police, où vous dirigeriez-vous ? Comment le feriez-vous ? Et le feriez-vous de la même manière que dans une autre ville (admettons que cela soit dans les favelas de Sao Paulo ou dans la citadelle de Kowloon) ? Comment expliqueriez vous que, durant la guerre d'Algérie, les activistes du FLN se soient naturellement caché.es, à la fois, dans les espaces labyrinthiques de la Casbah et les forêts de Kabylie ?

Algérie(s) : Ce que Pasolini pense du Hirak

l'Algérie est une tempête sous le crâne d'un sourd ! Le feu ! Le feu et les sarments sont, depuis que ce pays est advenu, disposés si proches l'un de l'autre que l'attraction leur fait perler de la sueur ; que les premières étincelles ne tiennent qu'au simple fait de désirer l'embrasement !

L’Amitié

L'amitié est le partage qui précède tout autre partage, parce que ce qu'elle départage est le fait même d'exister, la vie même. Et c'est cette partition sans objet, ce con-sentement original qui constitue la politique.

Kamel Khélif : Banlieue, je crois que cela veut dire lieu banni

Nous publions cet entretien de Kamel Khélif avec Danielle Sivadon. Kamel Khélif est peintre, écrivain, poète et illustrateur. Il a publié bon nombre d'ouvrages et collaboré notamment, et pendant des décades, avec Nabile Farès qui fut son grand ami et complice. Complicité qui donnera La jeune fille et la Mort ou Exilées.  Ses peintures, sa préoccupation … Continuer la lecture de Kamel Khélif : Banlieue, je crois que cela veut dire lieu banni

Notes sur l’Angle Mort

il existe dans les mots des zones, des chemins et des sentes, des espaces de repos, des creux de sédimentation d’images poétiques, des aires de ralentissement et d’accélération. Ces zones, creux, chemins et espaces, une fois activés, permettent de résister au discours ...